LA POSTURE

Maître Taisen Deshimaru

Maître Taisen Deshimaru

LA POSTURE ASSISE

La posture de zazen: pousser le ciel avec la tête, la terre avec les genoux.

Pour pratiquer zazen, on s’assoit sur un coussin (zafu), les jambes croisées en lotus, demi-lotus, ou en tailleur. Le bassin est basculé en avant de sorte que les genoux soient en contact ferme avec le sol.A partir de la stabilité de l'assise, la colonne vertébrale se redresse et s'étire vers le haut, le sommet du crâne pousse le ciel. Le menton est rentré, la tête est verticale dans le prolongement du dos et les épaules sont relâchées. Le regard est posé à environ un mètre devant soi. L’extrémité de la langue touche le palais. La main gauche est posée sur la main droite, les paumes vers le ciel. Les pouces sont horizontaux et se touchent à leurs extrémités. Les deux mains sont posées sur le haut des cuisses et leur tranchant est en contact avec l’abdomen.

Hokkaijin, mudra cosmique

La stabilité de la posture favorise l’immobilité, et ainsi s’établit naturellement une expiration longue, profonde et imperceptible.

LA RESPIRATION :

Pendant zazen, la respiration joue un rôle essentiel. Elle vise à être calme,  et à établir un rythme lent, puissant et naturel. L’expiration est douce, longue et profonde et l’inspiration se fait naturellement. Elle est plus courte que l’expiration.

Les maîtres comparent le souffle zen au mugissement de la vache.
« Notre expiration est celle de l’univers entier. Notre inspiration est celle de l’univers entier. A chaque instant, nous réalisons ainsi la grande œuvre illimitée. Avoir cet esprit-là, c’est faire disparaître tout malheur et engendrer le bonheur absolu. »
Maître Kodo Sawaki.

KIN HIN :

Kin hin est la marche qui se pratique entre deux zazen. On marche au rythme de  la respiration. On alterne tension (tonus) et détente. La tension correspond à l’expiration qui est prolongée, la posture est alors immobile et tout le poids du corps porte sur la jambe avant qui est tendue jusqu’à la hanche. Il s’exerce alors une pression ferme au sol particulièrement à la racine du gros orteil.

octobre novembre décembre 2007 060

A la fin de l'expiration se produit naturellement l'inspiration qui est plus brève et qui correspond au mouvement et à la détente, on avance alors d'un demi-pied.En Kin hin, le pouce gauche est enserré à l’intérieur du poing, la main droite enveloppe le poing gauche. Pendant l'expiration, la racine du pouce gauche est en appui sur le plexus solaire et les deux mains exercent une pression l'une contre l'autre.Pendant kin hin, les avant-bras sont horizontaux, les épaules détendues, le dos vertical, le menton rentré, la nuque tendue, le regard baissé à 45 degrés.Comme pendant zazen, la posture dégage une forte énergie et une grande stabilité."Kin hin, c’est avancer comme le tigre dans la forêt ou le dragon dans la mer.L’appui du pied est sûr et silencieux, comme le pas d’un voleur."Maître Taisen DeshimaruL’ATTITUDE DE L’ESPRIT :De même que la respiration juste émane d'une posture correcte, l’attitude de l’esprit est en lien direct avec la posture et la respiration.En zazen, les formations mentales passent comme des nuages dans le ciel et s’évanouissent naturellement. Sans entretenir de pensées personnelles, la conscience hishiryo, au-delà de la pensée, apparaît. Cet état n’est pas celui d’une conscience particulière mais le retour à la condition originelle.Sans chercher à atteindre la vérité ni à couper les illusions, la conscience universelle se manifeste naturellement. Par la pratique de zazen, on peut comprendre que toutes les pensées ne sont que des contenus vides, dénués de toute substance réelle, qui vont et qui viennent.Ainsi, réalise-t-on qu’il existe une conscience intuitive, originelle, radicalement différente de la conscience habituelle du moi.A partir de la posture corps-esprit, et la pratique de la respiration juste, la réalité de la vie qui régit tout l'univers peut être expérimentée.Hokusai Estampe

« Hishiryo est la pensée infinie de votre cerveau, c’est la pensée cosmique, la pensée qui inclut tout le cosmos. »

« Si vous vous concentrez sur votre posture et particulièrement sur votre expiration, votre conscience peut s’étendre à tout le cosmos. Votre conscience s’ouvrira de plus en plus à la conscience illimitée qui est en chacun de nous, au-delà du conscient. »

« L’eau coule, s’harmonise avec la belle lune. Les nuages s’évanouissent, suivant le vent pur. »

Maître Taisen Deshimaru

Kanazawa au clair de lune - Okasawaya Tahaiji

Kanazawa au clair de lune - Okasawaya Tahaiji


Copyright© Zen Orléans | Contact | Mentions légales